Grand Prix de Pau : les vélos autorisés à participer à l’épreuve de Formule 4

L’augmentation foudroyante des performances des cyclistes ces dernières années pourrait leur permettre de s’immiscer dans les courses automobiles ces prochaines années. Reportage.

La nouvelle vient d’être annoncée par l’organisateur du Grand Prix de Pau 2018 : les vélos seront autorisés à s’inscrire dans l’épreuve de Formule 4 ! « A titre expérimental, un peu comme pour les sports de démonstration aux Jeux Olympiques », précise le président de l’ASAC Basco Béarnais : en clair, les cyclistes n’apparaîtront pas dans le classement officiel. « Mais si l’expérience s’avérait concluante, nous la reconduirions en 2019, et cette fois-ci de façon formelle. Le Grand Prix a toujours innové, et une fois de plus nous n’hésitons pas à casser les codes ».

Toute surprenante qu’elle soit, cette décision a pourtant été mûrement réfléchie. « L’écologie est dans l’air du temps et nous devons nous inscrire dans ce mouvement : il y a quelques années nous avons proposé une épreuve de voitures électriques, et aujourd’hui il est temps que les vélos participent. Savez-vous que l’an dernier la puissance développée par Christopher Froome a été estimée à 110kW dans les montées des cols ? Ce n’est plus très loin des moteurs de F4 et les vélos ne seront pas ridicules je vous le dis ! ». En effet, les progrès des entraînements de plus en plus scientifiques et de la diététique ont mené les cyclistes vers des performances insoupçonnables il y a seulement 25 ans. « Ils ont encore un petit déficit de puissance qui devrait les empêcher de se battre pour la victoire, mais ils ont leurs propres avantages comme de pouvoir dépasser alors qu’il n’y aurait pas la place pour une voiture. »

Mais qu’en pensent les écuries traditionnelles et leurs pilotes ? La curiosité se mêle à la crainte de voir leur sport dénaturé : « On est tous très impatients de voir ce que ce que ça va donner, mais honnêtement je ne les vois pas tenir le rythme sur la durée d’une course. Par contre je ne vous cache pas que l’on s’inquiète pour la suite : au rythme où la science de l’entraînement cycliste progresse, dans 3 ou 4 ans ils seront aux avant-postes et ce ne sera même pas la peine de s’aligner si on n’a pas un vélo ». Faux problème, rétorque le président de l’ASAC : si cela arrivait, l’élite cycliste serait tout simplement alignée sur la course de F3, et on imposera l’utilisation des vélos Idelib avec les F4 ! ». Certains voient néanmoins tout cela d’un très mauvais oeil : « Les cyclistes et leurs incivilités je les pratique tous les jours, alors les retrouver sur un circuit non merci. Déjà rien qu’au départ ils vont griller le feu, comme d’habitude, et il ne faudra rien leur dire ! ».

Rendez-vous en mai prochain pour juger sur pièce !

2 commentaires

  1. Faudra-t’il réduire le braquet des cyclistes, ou cela se fera-t’il naturellement lors des bagarres avec les champions automobiles privés de victoire? (Quelques dents en moins pour gagner la course, ou la perdre?)

    Le stade Tissié sera-t’il en capacité d’ériger des mausolées (ces courses ne touchant pas le même public, le Grand Prix de Pau et le Tour de France étant deux entités différentes), à la place, disons à côté et plus loin des totems déjà en place? Sciera-t’on de nouveaux arbres centennaires? La fête foraine pourra-t’elle encore crier misère à cet emplacement stratégique, ou devra-t’elle décamper sur le parking prochainement payant de l’usine du Tramway, entraînant des baisses de recettes municipales?

    On attend la réaction de Pau à vélo, mais le sujet n’est pas clos !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.