Nay, aïe aïe aïe !

La ville de Nay , 3300 habitants environ, lance enfin des travaux d’embellissement de sa place centrale. Une bonne chose, d’autant que le poilu qui trônait en avant poste va enfin pouvoir se faire raser les poils et retrouver sa vigueur bronzée (mais où ? Certainement pas au même endroit). Une bonne chose donc que de donner un autre aspect à cette place qui n’était encore récemment qu’un vaste parking aux emplacements branquignols. Comme le dit la formule, il faut réinventer les centres-bourgs.

Lors d’une récente balade pour voir par curiosité où en étaient les travaux (des fouilles archéologiques ont ouvert des pistes sur l’histoire de la ville, mais ont, bien sûr, retardé l’avancement des travaux (3 millions d’euros HT), retard que paieront les contribuables, ce qui est logique, puisque c’est leur patrimoine. Patrimoine qui disparaîtra, quand l’ensemble des travaux s’achèvera.

La place en elle-même a un certain charme, que le parking géant obérait. Quelques bâtisses ont été restaurées, du moins repeintes. La maison Carrée aurait besoin d’un petit coup de karcher, mais rien ne lui enlève de son charme. La mairie elle-même, sous laquelle le marché se tient le mardi et le samedi matin, est un bâtiment plaisant. Bref, tout est bien, à Nay, bourgade tranquille qui voit couler le gave de Pau et ses humeurs. Sauf que.

Sauf que
je suis tombé devant l’image du projet (cf photo) et de nouveau je suis tombé sur le cul. On minéralise à tout-va. Cherchez les arbres, les bancs, une aire de jeux pour enfants, des espaces verts : rien.On reprend à Nay ce qui s’est fait à Pau (mais des arbres y ont été plantés -à quels prix?- en périphérie de la place (Clémenceau)), on reprend le même habillage qu’à trois kilomètres plus loin, à Coarraze, on a utilisé : de grands espaces nus, utiles pour éventuellement quelques manifestations festives (combien, par an?).

Alors, quelles ombres pour les passants l’Eté, les vieux, les touristes. Les arcades, dont les plafonds pourraient être magnifiés par des graffeurs capables de prouesses et d’imagination débridées, ne sont pas en capacité d’accueillir des bancs, sauf si l’on y prête un peu d’intérêt. N’est-il pas possible d’inclure une fontaine (côté opposé à la mairie, à la place du grognard) qui ne gêne en rien la perspective et l’agrémente. Séméac (65) en a créé une, assez étonnante -tendance mégalo ?-, il y a 15 ans, dans un endroit à proximité du centre ville. L’eau attire et repose, il faut simplement la gérer.

Comment rendre une petite ville attractive, qui possède une piscine couverte attractive et des atouts touristiques incontestables (la Minauterie, l’église, le musée du béret, la maison Carrée…), compte nombre cafés et restaurants dans un espace facilement parcourable, qui envisage la création d’un cinéma…et qui possède, derrière la mairie, un parking gigantesque, lui aussi à réaménager, mais qui est accessible et proche de tous les commerces, utiles et agréables.

Plantez des arbres et mettez des bancs, des corbeilles à papier et des bornes à mégots. Et laissez l’espace se garnir de gens qui aimeront venir s’asseoir, discuter, regarder jouer les enfants. Tout ce qui fait en soi une ville vivante. Mais il est à craindre que rien de cela ne soit inscrit dans le montant des travaux…

AK

 

Images :

Publicités

2 commentaires

  1. Permettez moi de rétablir la vérité. En fait, ce projet d’aménagement est visionnaire. Le large espace ainsi dégagé devant la mairie permettra la tenue de deux types d’événements qui deviendront essentiels dans un futur proche:

    • De grandes manifestations de masse en soutien au chef suprême dont la France se sera enfin dotée;
    • Le rassemblement général des militaires, réservistes et appelés avant leur départ pour le front.

    Il est donc tout à fait souhaitable que cet espace reste totalement dégagé. Il est à noter que la fonction principale des lampadaires placés aux quatre coins de la place ne sera pas l’éclairage. Ils seront truffés de micros et de caméras pour surveiller les habitants. En cas de besoin, ils pourront aussi être transformés en miradors.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.