Périphérique périphérique, vous avez dit périphérique ?

Périphérique périphérique, vous avez dit périphérique ?

On vient de s’apercevoir, suite au projet de limitation nationale de la vitesse à 80 km/h, qu’il existait deux France : celle des grandes villes, avec ses périphériques et autres rocades, et la France dite périphérique, celle des provinciaux, donc des ploucs, qui n’ont que de petites routes parfois tortueuses, et des contournements de ville (ici Pau) à deux voies ( voie droite plus large que celle de gauche, ce qui est ici une réalité sans conteste).

Ce qui est amusant est de constater que l’instauration de cette nouvelle loi se décidera dans un ministère parisien, entre technocrates ayant chacun à son service une voiture avec chauffeur et cireur de pompe ( à essence). Pour les banlieusards, cette loi ne sera pas la panacée, ni un changement révolutionnaire : pour atteindre les 80 km/h sur le périph, voire les autoroutes qui contournent notamment Paris, il faut vraiment se lever très très tôt, ou rouler très très tard, les heures dites de pointe sont tellement nombreuses sur les cadrans d’horloge smartphonés que les pointes de vitesse en deviennent une utopie urbaine. Les agglomérations (Nantes, Bordeaux, Toulouse, Pontacq, etc) ont depuis déjà plusieurs années réduit la vitesse à 90 km/h, quand elle était auparavant limitée à 110. De ce côté-là, c’est un moindre mal, l’automobiliste des banlieues n’hésitant pas, après avoir méchamment mal dormi, à prendre les bretelles d’insertion pour des lance-pierres prioritaires qui le projettent dans Taxi 3, 4, 5 etc. De plus, les grandes agglomérations disposent de réseaux de transport (métro, bus, tram, RER etc) développés et souvent efficaces (selon les lignes) qui ouvrent des alternatives aux déplacements du quotidien. Comme le dit le rappeur parisien Navigo (gang de la Porte de la Chapelle) : sous le périph t’attend la putain. (ouaich ouaich!)

A noter également que la loi en préparation suggère de conserver les 110 km/h sur les routes (2×2 voies généralement) munies d’un terre-plein central en bon béton agréé. Or, toutes les rocades en sont équipées. Donc, la logique voudrait que…

Concernant la France périphérique, elle est dotée de routes à deux voies dans la majorité des cas, et des campagnes. Des radars y fourmillent, et les gendarmes, bien planqués au long des lignes droites qui relient et traversent les villages, veillent au grain. D’où leur surnom de « poulets ». Dans les villes moyennes les rocades sont également saturées aux heures de pointe (matin, midi, soir), mais les encombrements sont bien moindres en comparaison de celles des métropoles, et les gens râlent beaucoup moins, d’autant qu’en général le parcours urbain sur la rocade n’excède pas le quart d’heure et qu’ensuite la circulation se fluidifie dès qu’on atteint la sortie, au bout de quelques petits kilomètres de circumnavigation.

Les routes de campagne sont-elles plus dangereuses quand on roule à 90 km/h au lieu de 80 ? Quelles sont les raisons essentielles de la cause des accidents ? On nous l’a rabâché durant des années : la vitesse excessive, due essentiellement à quelques frimeurs et autres imbéciles chez qui l’instinct de mort tient lieu de mode de vie. Ensuite (allant souvent de pair avec les précédents), l’alcool, les drogues diverses et variées, contre lesquels des moyens préventifs seraient bien plus efficaces (éthylotest relié au démarreur, voire réutilisation des alarmes anti-fumées dont tous les foyers ont dû s’équiper et qui sont de vraies merdes qui sifflent n’importe quand et qu’on finit par débrancher pour dormir en paix -made in China-). Ce sont de simples exemples. Ensuite, dernière cause de mortalité sur les routes : les vieux. Ceux qui prennent les giratoires, les autoroutes, à l’envers, s’endorment au volant, roulent à 20 km/h sur les départementales et à 60 sur les nationales. De vrais dangers publics.

Enfin, dans la mesure où la vitesse serait limitée à 80 km/h, comment faudra-t’il faire pour doubler les camions, qui roulent à la même allure, sauf dans les montées. Faudra-t’il pour un dépassement, compter un quart d’heure sur la voie de gauche et des centaines de mètres, sans pour autant dépasser la limitation de vitesse, un radar se trouvant toujours là où on ne l’attend pas. Et faudra-t’il passer un contrôle technique obligeant, sous un délai de vingt jours l’enlèvement de la cinquième vitesse, désormais parfaitement inutile ? Et pour les urbains des grandes métropoles, la suppression de deux autres vitesses (3 et 4 ème), et pour les jeunes apprentis conducteurs, la mise en place d’un mouchard relié à l’arbre à came du véhicule ?

En résumé, il y a ceux qui ne peuvent pas rouler du fait des flux circulatoires contraignants et ceux qui se font rouler parce qu’ils ne peuvent plus se véhiculer tranquillement. A titre d’exemple : j’habite à 30 km d’une ville moyenne ; durée du trajet : une demi-heure, soit une moyenne de 60 km/h, sur une route départementale très confortable. Mais c’est visiblement encore trop. Ainsi j’espère que sera déposé un amendement : limitons la vitesse à 30 km/h sur les départementales de la France périphérique, car les bouseux de province ne circulent qu’en tracteurs (parfois avec remorques).

AK

19 04 2018

Ptcq

6 commentaires

  1. En même temps… La vitesse sur le périphérique parisien a été réduite de 80 à 70km/h il y a 3 ou 4 ans. Lu récemment je ne sais plus où à propos du développement des voitures autonomes : s’il est démontré un jour qu’elles provoquent moins d’accidents que les conducteurs humains, selon toute logique il deviendra probablement interdit de conduire soi-même !

    J'aime

    • effectivement, la vitesse du périph parisien est passée en 2014 de 80 à 70 km/h. Mais la raison de cette baisse consistait essentiellement à lutter contre la pollution, et non contre l’accidentologie et la réduction de la mortalité routière. Cette mesure a été (est) reprise dans la plupart des agglomérations (Toulouse, Bordeaux) lors de pics de pollution dus aux véhicules qui pétaradent sur les rocades. Le problème est donc différent.

      J'aime

      • L’accidentologie faisait aussi partie des raisons/prétextes évoqués pour le périph parisien, il me semble.

        Je ne défends pas spécialement cette mesure, mais y voir l’expression du parisianisme contre la province, bof… Ce que je dis tout le temps c’est que ceux qui font et votent les lois sont des élus venant de toute la France. C’est un peu comme quand on accuse les règles européennes de ceci ou de cela, comme si ces règles n’étaient pas le résultat des représentants de tous les pays.

        J'aime

  2. J’irai plus loin que vous.
    Les crânes d’oeufs qui nous gouvernent justifient la limitation à 80 au lieu de 90 par le fait que plus on roule doucement moins il y a de morts sur les routes.
    Je pense que cet excellent raisonnement, que M. de la Palice, aurait pu faire sien, devrait être mené à son terme: l’objectif étant qu’il n’y ait plus de morts sur les routes, il suffit de décider de limiter à zéro la vitesse des véhicules à moteur pour qu’il soit atteint à coup sûr.
    Il restera aux périphériques que nous sommes à choisir entre la bicyclette (avec ou sans remorque), la trottinette ou bien la marche à pied. Les jours d’enterrement on sortira la brouette.

    J'aime

    • Tant qu’il y aura encore des fauteuils roulants électriques (et des vélos du même acabit) pour vérifier la formule : Vitesse= Distance / Temps, nous serons encore vivants, comme les chevaux panachés des corbillards, à ruer dans les brancards (et à refuser de reculer, de peur de tomber dans le panneau)

      Trouvé sur Internet :

      « Pau, France
      Le 19 avril 2018, François Bayrou, maire de la ville, a pris un arrêté municipal interdisant de décéder sur sa commune, sous peine de « sévères sanctions », afin de mener à bien son projet d’agrandissement du cimetière. Le texte a finalement été abrogé le lendemain, jour du décès de son cheval favori. »

      (le vrai lien : https://www.neonmag.fr/7-villes-ou-il-est-interdit-de-mourir-454000.html)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.